Tentative d’assassinat d’un juge de la Haute Cour

0

Le 22 Juillet dernier, une ingérence grave dans le système judiciaire a été observée par la tentative d’assassinat du juge de la Haute Cour de Jaffna Manickavasagar Illancheliyan. L’homme non-identifié s’est rapproché de la voiture du juge, alors que ce dernier se trouvait bloqué dans des bouchons à Vallipuram, et a saisi l’arme du garde personnel après plusieurs minutes de lutte. Ayant finalement réussi à saisir le fusil du garde, il l’a utilisé pour tirer plusieurs coups de feu. Le Sergent de police de 51 ans grièvement blessé a été transféré à l’Hôpital universitaire de Jaffna, où il a succombé à ses blessures.

Le Juge Illancheliyan est connu notamment pour traiter des affaires extrêmement sensibles comme le viol collectif et meurtre de Sivaloganathan Vithiya. Il a la réputation d’être inflexible et est très respecté dans le milieu judiciaire sri-lankais.

L’acte de nature extrêmement inquiétante a suscité la réaction du Ministre de la défense d’Etat, qui déclare dans un communiqué que le Juge n’était pas la cible de l’attaque, mais que les circonstances ont fait que le convoi se trouvait à cet endroit au moment d’un règlement de compte entre différents gangs. Il est assez systématique dans le Gouvernement que les faits de nature politique soient relégués à des faits divers, empêchant ainsi la mobilisation citoyenne.

D’autre part, alors qu’il est courant que la population de la province du Nord soit souvent pointée du doigt par les politiques cinghalaises, comme étant des potentiels troubles à l’ordre public, l’hommage rendu par celle-ci au Sergent Hemachandra, d’origine cinghalaise, démontre de façon ouverte l’humanisme et le respect à la vie, qui est intrinsèque à la culture tamile et que les autorités refusent d’admettre, manipulant les discours pour en donner une image négative au sein de la communauté cinghalaise. Il faut noter aussi ici la tenue d’une veillée aux bougies à l’Université de Jaffna, connue pour avoir des positions politiques fortes sur la question tamile.

Cet épisode doit être un exemple dans les plus hautes sphères gouvernementales et une atténuation de la gravité de l’acte ou un détournement politique peut être considéré comme extrêmement dégradant.

Nous condamnons fermement la volonté d’interférer dans les processus judiciaires essentielles à un pays qui n’a toujours pas réussi à refermer les plaies béantes de la guerre civile. Et nous rendons également hommage au Sergeant Sarath Hemachandra qui à donné sa vie au nom de la justice.

Share.

Comments are closed.