Mullivaikkal-une horreur, un messacre,un génocide!

0

Les Tamils portent une histoire marquée d’évènements tous aussi tragiques que sanglants les uns les autres. Depuis l’indépendance du Sri Lanka en 1948, les Tamils ont été systématiquement opprimés et tués. Cependant, le summum de la cruauté tel que le monde ait rarement connu fût atteint en mai 2009 lorsque l’armée sri-lankaise perpétra le massacre de Mullivaikkal. Le génocide brutal de l’armée sri-lankaise en ce tristement fameux « Mai 2009 » a transformé la zone côtière autrefois magnifique en une zone totalement dévastée. Le conflit entre les Tamils et le gouvernement sri-lankais, qui dure depuis plus de 70 ans, avait ainsi atteint son apogée en mai 2009. Il en découle, non seulement de ces derniers instants de conflit mais également de ce qui a suivi, une perte de confiance totale en l’humanité.

L’extinction complète du peuple tamil sans considération aucune était le seul objectif du gouvernement sri-lankais. Pour y arriver, il n’avait pas eu de scrupules à agir de manière si inhumaine. Au cours des dernières étapes de la guerre, trois zones dites « sécurisées » avaient été mises en place en gage de sécurité pour les civils. Mullivaikkal étaient l’une d’elles. Malgré que les gens eussent été menacés de bombardements du gouvernement, ils n’avaient eu d’autre choix que de chercher sécurité et protection dans ces zones sans conflits. Finalement, en raison du grand nombre de civils à Mullivaikal, cette dernière fût attaquée et bombardée par l’armée gouvernementale. L’armée avait d’ailleurs été mobilisée par le gouvernement, de sorte qu’il n’y ait nul autre moyen pour les civils que de s’enfuir vers les zones côtières de l’Est, là où finalement, ils se faisaient abattre par les militaires.

Selon le rapport de l’ONU, à ce jour, jusqu’à 70’000 personnes ont été tuées. Environ 146’680 personnes, selon Mannar Dr. Joseph Rajappu, sont portées disparues. La guerre civile au Sri Lanka a pris fin pour le gouvernement sri-lankais ainsi que pour le monde entier le 18 mai 2009, mais la souffrance des Tamils ? Aucunement. Le gouvernement du Sri Lanka semble relativement « calme », mais cette apparence est trompeuse. Avec la participation de divers groupes loyaux au gouvernement ainsi que des soldats sri-lankais, les Tamils sont jusqu’à ce jour encore enlevés, torturés et assassinés. Une partie importante de leur vie quotidienne aujourd’hui est le viol et l’expropriation des terres, tous deux commis par les oppresseurs gouvernementaux.

D’innombrables familles mettent en vain fin à leurs recherches désespérées sans signe de vie de leurs proches. Ces abandons sont en partie dû à la récente découverte de fosses communes. Seul le gouvernement sait combien de Tamils sont détenus en tant que prisonniers politiques ou dans des centres de détention.

L’activité génocidaire était bien connue de la communauté internationale, mais personne n’a cependant suffisamment pressé le Sri Lanka de mettre fin immédiatement à ces attaques répétées, injustifiées, cruelles contre des civils innocents. Il est désormais très important que la communauté internationale soit informée de la situation désespérée des Tamils. Il est ainsi de notre devoir d’exiger une enquête internationale indépendante. En plus de répondre du passé, cela permettra également aux Tamils à l’avenir de vivre en sécurité dans leur patrie.

Neuf années se sont écoulées depuis ce jour fatidique du 18 Mai 2009 et nous revendiquons avec véhémence la justice pour les Tamils. Ensemble, élevons nos voix pour cette Justice !

Share.

Comments are closed.