05 juin – Journée de commémoration de Ponnuthurai Sivakumaran

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aujourd’hui est la 46° année de commémoration de Ponnuthurai Sivakumaran. Il s’est mobilisé dans la lutte pour la liberté des tamils au Sri Lanka. Pour cette raison, il a été capturé par le gouvernement sri-lankais. Ne voulant pas se livrer, le jeune homme, du haut de ses 23 ans, a été le premier dans l’histoire tamile, à se suicider en avalant de la « cyanure » le 05 juin 1974.

Ponnuthurai Sivakumaran avait fréquenté le « Jaffna Hindu College ». En 1970, le gouvernement sri-lankais a apporté de nouveaux changements politiques, à travers la soi-disant « standardisation » du système éducatif. Les étudiants tamils et cinghalais n’étaient pas traités de manière égale. Les étudiants tamils devaient obtenir un score plus élevé que les étudiants cinghalais pour être admis à l’université. Par exemple, les étudiants tamils devaient atteindre 250 points sur un maximum de 400 points pour accéder à la faculté de médecine de l’Université. En revanche, les étudiants sri-lankais ont dû atteindre 229 points sur un maximum de 400 points. Bien que les deux communautés aient passé le même examen en anglais, le niveau d’admission des étudiants tamils était plus élevé, plus restrictif.

Ponnuthurai Sivakumaran lui-même était étudiant et a combattu cette discrimination. Qu’il soit tamils ou cinghalais, tout le monde devrait être traité de la même manière et bénéficier des mêmes droits. L’opportunité éducative doit être la même pour tous. Il a ainsi collaboré avec d’autres jeunes et ensemble, ils ont protesté contre cette discrimination. Ces manifestations ont exercé une forte pression sur le gouvernement sri-lankais. À ce stade, le gouvernement voulait tuer Ponnuthurai Sivakumaran en raison des problèmes majeurs qu’il avait créés. La conséquence de tout cela fut son suicide.

Depuis cet événement, le 6 juin est célébré comme la journée des étudiants en la mémoire de Ponnuthurai Sivakumaran au Tamil Eelam et à l’étranger. Malgré sa mort, ses objectifs et ses pensées restent dans nos esprits et sont rappelés par les jeunes à la maison (Tamil Eelam) et à l’étranger.

« Je voudrais toujours renaître tamil sur cette terre et me battre pour les mêmes idéaux pour lesquels j’ai combattu dans cette vie » [cit.Sivakumaran]

Share.

Comments are closed.